• : Marketing et Technologies, Blog de Julien Bonnel
  • Marketing et Technologies, Blog de Julien Bonnel
  • : Blog consacré au marketing opérationnel et aux technologies de l'information associées, à la distribution, à l’actualité et au Web Social.
  • Contact

Flux RSS et Twitter

Flux RSS


Recherche

 

whos.amung.us

Creative Commons License
 
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 06:00
Tous les indicateurs démontrent que le secteur du hard-discount est le seul secteur de la distribution alimentaire en croissance.

Pour compléter les indicateurs, TNS Worldpanel a libéré à fin juin 2008 ses estimations de part de marchés des enseignes alimentaires.
En synthèse, seules 3 enseignes gagnent des parts de marchés (PDM), trois enseignes de hard-discount :
- LIDL : 4,6% de PDM + 0,3%
- ALDI : 2,4% de PDM + 0,1%
- NETTO : 0,9% de PDM + 0,1%
Les autres enseignes stagnent hormis Leader Prix qui perd 0,1% de PDM pour se positionner à 2,7%.
En juin 2007 le hard-discount représentait 13,5% de part de marchés contre 13,9% à juin 2008.
Lien vers le graphique des parts de marché estimées par TNS Worldpanel

Pour aller plus loin dans le décryptage du dynamisme du secteur du hard-discount, je vous invite à consulter le blog Retail et Distribution qui a débuté depuis hier une série de billets intitulés « Pourquoi le hard-discount explose ? ».
Le lien vers le billet d’hier qui précise les sujets qui seront abordés d’aujourd’hui au 18 juillet :
Pourquoi le hard-discount explose ? (1)

Billets en rapport :
- Hypermarchés – Net recul de la fréquentation en Avril
- Parc de magasins de la distribution alimentaire
- Le secteur du e-commerce en forte croissance

Partager cet article

Publié par Julien Bonnel - dans Distribution
commenter cet article

commentaires

Julien 12/07/2008 07:16

Merci Willb

Willb 11/07/2008 21:26

Bonjour,
un tronc commun pour tous ces chiffres: le prix de l'essence.
La place prépondérante de ce budget carburant occulte toute notion d'achat plaisir. Les clients mettent en moyenne 2 articles de moins dans leur caddy et ce sont essentiellement des références DHP. Pour convaincre, les enseignes jouent de plus en plus la carte de l'éthique et de l'achat "utile" à des causes humanitaires par ex.
Ainsi, le mouvement vers le hard discount s'intensifie pour des raisons de proximité (on se déplace moins) et refus de ressentir quelconque frustration face à des désirs d'achat refoulés. On évite les tentations.
Très bon blog en tout cas.