• : Marketing et Technologies, Blog de Julien Bonnel
  • Marketing et Technologies, Blog de Julien Bonnel
  • : Blog consacré au marketing opérationnel et aux technologies de l'information associées, à la distribution, à l’actualité et au Web Social.
  • Contact

Flux RSS et Twitter

Flux RSS


Recherche

 

whos.amung.us

Creative Commons License
 
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 08:00
Le 11 juillet, je relayais comme tous les quotidiens économiques que le CAC 40 était au plus bas depuis trois ans en y associant le dessin ci-dessous.
Le taux du CAC40 était alors descendu à 4 232 points.

Qu'en est-il deux mois après ?
- Au 17 septembre un CAC40 à 4 087 points (toujours en chute),
- Des banques américaines en faillites,
- De plus en plus d'analystes qui annoncent que nous sommes qu'au début d'une crise qui va toucher durablement l'Europe avec des conséquences considérables sur l'économie réelle contrairement à la crise financière américaine qui a des conséquences limitées sur l'économie réelle...

A vous de juger et merci pour vos commentaires...

Bourse_baisse
Les articles du blog en rapport :
- Le secteur du hard-discount continue à gagner des parts de marché (9 juillet)
- Bourse - le CAC40 au plus bas depuis 3 ans (11 juillet)
- L'inflation continue de grimper (2 juillet)
- L'Insee revoit à la baisse ses prévisions de croissance (20 juin)
- Inflation - Taux record depuis 17 ans (11 juin)
- Hypermarchés – Net recul de la fréquentation en Avril (5 juin)
- Hausse annuelle des produits alimentaires de 7,1% en zone Euro (4 juin)  

Partager cet article

Publié par Julien Bonnel - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Francoise -Louise 06/10/2008 18:43

En ce qui concerne la chute des cours, je pense qu'elle présente l'avantage considérable, pour les banquiers gestionnaires de portefeuilles titres, de diminuer le montant de leur endettement puisque le montant de leurs dettes ayant pour origine les portefeuilles des petits épargnants, diminue.
A ce sujet, j'ai rédigé un commentaire sur le dernier article du blog "Economie et Société" de Vincent PAES.
Je ne me sens concernée qu'en tant que témoin mais, chaque fois que j'en aurai l'occasion, je tenterai de montrer les mécanismes de ces manipulations consistant à culpabiliser la victime ("j'ai fait un placement non judicieux") pour masquer les instigateurs de la faute.
Françoise-Louise A-M

Francoise 27/09/2008 23:09

Je pense qu'il serait interessant de dresser un tableau comparatif de l'évolution des tarifs des produits de consommation courante - et en particulier de 1ère nécessité - et de l'évolution des salaires courants, (en excluant les rémunérations marginales les plus élevées qui ne sont que des rémunérations financières déguisées), depuis l'institution de l'Euro.
Ceci expliquerait sans doute les chutes de consommation, d'épargne et même les impossibilités pour des foyers dont le budget était équilibré d'assumer leurs engagements pris avant le période inflationiste.
l'outil de production manipulé par les non producteurs (financiers) fonctionne de façon anarchique (on augmente la productivité mais en créant des stocks excédentaires et, ensuite il faut augmenter les tarifs de la partie vendable pour financer les excédents.
L'outil de production n'est pas au service du producteur. Il est devenu son concurrent et sur le point d'être son ennemi.
Nous sommes au seuil d'un déluge économique et la pluie sera froide.
A mon avis, le seul remède semble la co-gestion.
Il a marché dans l'Europe détruite.
Il peut marcher dans le monde en crise.
En tous cas, je n'en vois pas d'autres.
Merci d'ouvrir la discussion.